Produits d’épargne : qu’est-ce que les etf et la gestion passive

Les etf et la gestion passive

Pour investir en bourse, vous pouvez procéder de deux manières. Vous pouvez vous tourner vers la gestion active qui est la manière la plus connue. Mais vous pouvez aussi opter pour la gestion passive, peu connue mais possédant quand même ses avantages. Ces deux gestions utilisent des instruments financiers comme les Etf. Le point sur le sujet !

La gestion passive, la gestion active et les Etf

Pour mieux connaître la gestion passive, il faut d’abord en savoir plus sur la gestion active. La gestion active consiste plus à acheter des actifs qui présentent plus de bénéfices que les autres, suivant un indice. Ce dernier est l’outil qui va vous permettre de suivre l’évolution des actifs. Il peut regrouper les actifs d’une région, d’un secteur ou bien d’une ville. La gestion active est notamment proposée par les Fonds Commun de Placement ou FCP et les Organismes de Placement Commun en Valeurs Mobilières ou OPCVM. Pour faire simple, ce sont ces fonds qui achètent pour vous les actifs et les gèrent à votre place, en échange de frais de gestion. La gestion passive, à l’inverse de la gestion active, suit l’indice. Elle a, de ce fait, pour but de suivre l’évolution du marché en cours. Pour plus d’informations, rendez-vous sur www.epargnant30.fr. Les fonds qui travaillent ici sont appelés Etf ou Exhange Traded Fund, aussi connus sous le nom de trackers. Les trackers sont donc des fonds qui suivent l’indice, à la hausse comme à la baisse. Ils possèdent les caractéristiques d’une action et d’un fonds traditionnel. Les termes gestion passive et Etf sont donc indissociables, lorsqu’il s’agit d’investissement et de bourse.

Les avantages d’un Etf en gestion passive

Les Etf sont donc des fonds indiciels. Mais il existe également une catégorie de trackers appelés Etf structurés qui possèdent différents profils de risques. Cela présente ainsi autant de possibilités de gains que de pertes, selon l’évolution du marché. En gestion passive, avec ces instruments financiers, les frais d’entrée et de gestion sont beaucoup moins chers. En effet, en gestion active, ces frais sont plus élevés, étant donné que la gestion est plus compliquée. Avec les trackers, pas besoin de trop se casser la tête, la gestion est simple mais sécurisée. De plus, en gestion passive, tout est fait en transparence. Il n’y aura donc pas de risque de tomber sur des mauvais plans. Vous aurez également plus de choix en termes de titres financiers mais, aussi la possibilité d’investir sur un marché tout entier, au lieu de faire un choix parmi les actions. Grâce à ces fonds, vous serez également sûr de faire une performance qui soit fidèle au marché, c’est-à-dire ni trop haute ni trop basse, contrairement aux fonds de la gestion active avec lesquels il est souvent moins sûr d’avoir une performance qui soit à la hauteur du marché en cours. De par tous ces atouts, investir dans la gestion passive et les Etf serait alors une bonne alternative.

Les risques des Etf

Vous pouvez investir en Etf de deux (02) manières. Vous pouvez donc entrer en contact avec un intermédiaire financier agrée via le marché primaire. Mais vous pouvez aussi investir en bourse suivant le même procédé que pour les actions. Pour simplifier les choses, vous devez avoir un compte bancaire de type compte titre ordinaire ou bien d’un plan épargne en actions. Mais vous pouvez également investir grâce à une assurance vie. Sachez toutefois que si vous envisagez d’investir dans la gestion passive, il peut y avoir quelques risques en cours de route. Etant donné que les Etf suivent l’évolution du marché, alors normalement lorsque l’indice baisse, il est tout à fait possible que le portefeuille d’action baisse avec lui. Cette diminution des bénéfices sera d’autant plus marquante si vous possédez un Etf à effet de levier. Si les fonds de la gestion passive sont cotés en devise étrangère, il se pourrait aussi qu’il y ait risque de change. Donc, avant d’investir, il est toujours préférable de connaître toutes les possibilités qui peuvent arriver afin de mieux s’y préparer. Sachez également que si vos fonds sont peu liquides, il est plus difficile d’attirer les clients. Mais même s’ils sont trop liquides, il y a aussi des risques pour que les mouvements ne suivent pas. De ce fait, vous risquerez de dépenser beaucoup, alors que les gains seront insuffisants.

Pourquoi devenir rentier ?
Investir en SCPI : quels avantages ?