Investissement Pinel : comment financer son bien ?

La Loi Pinel est le dispositif le plus choisi pour mettre sur pieds un projet d’investissement locatif. Une mesure qui vous permet de profiter d’une réduction d’impôt jusqu’à 21 %. Voici les détails pour financer loi Pinel son bien avec la défiscalisation immobilière avec ou sans apport.

Investissement en loi Pinel

Investir dans l’immobilier locatif avec la loi Pinel vous permet de bénéficier d’une réduction d’impôt. Un rabais calculé sur le prix d’achat du logement de votre choix. Les biens acquis entre le 1er septembre 2014 et le 31 décembre 2021 sont concernés par la réduction. La condition pour profiter de la réduction est la mise en location nue du logement. Il existe un plafond pour le loyer. Le montant de celui-ci doit être inférieur à 20 % par rapport au marché du secteur ciblé. La durée de la location du bien est de 6 ans minimum. Un prolongement jusqu’à 12 ans est possible. Financer loi Pinel est plus intéressant avec une durée plus longue.

Invertissant avec ou sans apport

Que ce soit avec ou sans apport, l’investissement financer loi Pinel permet de profiter d’obtenir un prêt. Pour un projet sans apport, il faut construire un dossier solide et fiable qui vous permet de convaincre efficacement l’organisme prêteur. Pour un investissement sans apport, le crédit immobilier sera remboursement en grande partie grâce aux revenus générés par la location. Votre dossier doit être suffisamment solide pour convaincre les banques. Proposez un projet convainquant qui démontre votre volonté et le sérieux de votre investissement.

Les conditions de la loi Pinel

Le bien immobilier peut être loué par un proche (ascendant ou descendant) du propriétaire. Le proche ne doit pas faire partie de votre foyer fiscal. De plus, il est nécessaire de respecter les ressources du locataire et le plafond de loyer. La réduction fiscale répartie sur la durée de l’engagement. Elle est croissante dans la limite de 300 000 € et 5 500 € par mètre carré. L’avantage fiscal est de 12 % du prix d’achat sur un engagement de 6 ans, 18 % sur neuf ans contre 21 % pour un prolongement de 12 ans. L’investissement effectué via une société civile de placement immobilier (SCPI) profite des mêmes conditions au même titre que le placement réalisé par un particulier.