Défiscalisation : quels montants et quels investissements ?

La défiscalisation, vous le savez probablement, a pour but de vous aider à payer un peu moins d’impôts, tout simplement en investissant cette somme due à l’état dans d’autres projets, notamment immobiliers.

L’objectif est donc de pouvoir économiser sur ses impôts, mais il sera malgré tout nécessaire que vous vous dirigiez vers l’un des deux régimes français relatifs aux dispositifs de défiscalisation.

Pour vous en dire davantage, l’un et l’autre vont dépendre tout simplement de la somme que vous souhaiterez investir et du montant de vos impôts annuels. Sachez que le plafond global est le même : 10 000€. Il sera nécessaire d’investir dans du neuf.

Si vous payez moins de 2000€ d’impôts

Le premier cas, si vous payez moins de 2000€ d’impôts, il faudra s’en remettre au dispositif Censi-Bouvard.

Il faudra alors réaliser vos investissements auprès de bâtiments neufs, au sein de résidences meublées. Généralement, pour ces appartements, le montant global est situé entre 100 000 et 200 000€ environ, sachant que cela peut bien évidemment dépendre des villes. Il est évidement qu’en région parisienne, il sera difficile de trouver des biens immobiliers neufs à ce prix, pour entreprendre cet investissement touchant à votre fiscalité.

Si vous payez plus de 2500€ d’impôts

Si le montant global de vos impôts dépasse les 2500€ par an, vous pourrez opter pour un investissement par le biais de la loi Pinel, qui ne peut concerner que deux biens immobiliers. Il faudra pouvoir disposer d’un budget global de 300 000€ pour cet investissement dans un ou deux biens, et atteindre jusqu’à 5000€ de prélèvements fiscaux à l’année de manière à pouvoir profiter de la loi Pinel.

Vous l’aurez compris, il s’agit d’un schéma extrêmement simplifié de la défiscalisation en 2015, à vous de prendre rendez-vous avec un professionnel de manière à obtenir un peu plus d’informations sur les possibilités qui s’offrent à vous.