Calculer la réduction d’impôt en loi Pinel

La loi Pinel est le dispositif de défiscalisation immobilière le plus populaire. Elle apporte des avantages non négligeables. Le dispositif Pinel permet de profiter d’une déduction d’impôt sur le revenu généré par la location du bien que vous avez acheté. Il faut savoir calculer loi Pinel pour en profiter pleinement pendant une période bien définie.

La réduction d’impôt

La loi Pinel permet de profiter d’un rabais fiscal à hauteur de 2 % par an. L’impôt est utilisé dans le calcul de la réduction appliqué. Pour avoir la réduction, le calcul du montant à déclarer dépend de la manière dont vous avez acheté le logement. L’investissement immobilier avec le dispositif Pinel vous permet de profiter d’avantages intéressants. La nature du logement permet de calculer loi Pinel plus facilement. Différents éléments peuvent servir de base pour le calcul de la réduction d’impôt avec la mesure Pinel.

Bien acheté inachevé

Les travaux pour l’achèvement de la construction peuvent servir de base pour le calcul de la réduction d’impôt. Les travaux d’aménagement intérieur entrent également en jeu. Mais, ils doivent permettre de rendre habitable le logement. Pour que le calcul soit efficace, il est indispensable de déduire les travaux des revenus fonciers. Les travaux d’aménagement ne doivent pas être intégrés dans la réduction d’impôt Pinel. Le plus sûr est de les déduire au moment de la déclaration de vos revenus fonciers. Vous devez savoir qu’il est plus judicieux de retirer de la charge du foncier au lieu de l’inclure dans la réduction d’impôt.

Logement construit

La loi Pinel s’applique aux biens que vous avez fait construire. Différents éléments sont à prendre en compte pour calculer loi Pinel. Le prix d’achat du terrain, le prix d’installation des équipements, le prix de construction du logement… sont ajoutés dans le calcul. Tous ces coûts sont retenus à la fin de la réalisation des travaux. Pour le prix du terrain, la législation autorise à inclure le frais de la viabilisation et d’aménagement. Concernant la construction, l’achat des matériaux, les charges des ouvriers, les salaires, l’architecte et les frais non déductibles du foncier fait partie des bases de la réduction d’impôt.