Maisons en France

L’augmentation des taux d’intérêts va ralentir la reprise des ventes de maisons

C’est une des craintes de l’Union des Maisons Françaises, dont les prévisions pour 2011 sont plutôt pessimistes et gomment déjà le satisfecit de l’an passé. Les taux d’intérêts devraient subir une augmentation tout au long de l’exercice à venir, et favoriser une stagnation de ce marché. La disparition des différents atouts de la construction ajoutent à l’incertitude.

La primo-accession pourrait ne plus pouvoir soutenir les achats de maisons individuelles.

Le quotidien La Tribune revient sur les évolutions du marché des logements individuels en 2010. D’après les observateurs, les autorisations de construire ont bondi de 15%, tout comme le nombre de transactions. Une nette embellie qui devrait s’estomper tout aussi nettement . En grande partie car les aides d’État, premier levier de l’accession à la propriété, s’estompent également comme en témoigne la nouvelle hausse amorcée des taux (qui ont pris à la fin de l’année passée, imperceptiblement, de 0,25 à 0,30 points).

En résumé cette hausse vient couronner la disparition du Pass Foncier, du crédit d’impôt et du doublement du prêt à taux zéro, dont le remplaçant sera par ailleurs à surveiller. Un blanc seing n’est pas de mise et le ciblage du PTZ+ devra être parfaitement calibré pour pallier les nouvelles carences dans les dispositifs de soutien au logement. Le Nouvel Obs estime que ce mécanisme devrait rendre solvable une grande partie des acquéreurs potentiels. Et c’est important. Car une baisse de ce pilier qu’est la primo accession serait néfaste pour le secteur.

Malgré cela il reste quand même, comme le rappelle un sondage CSA, le logement préféré des Français.